La grossesse : astuces et conseils pour l’allaitement

Lorsque vous apprenez que vous êtes enceinte, les idées se bousculent dans votre tête. Vous avez peut-être l’impression d’avoir une liste de courses interminable, à laquelle viennent désormais s’ajouter des activités de bricolage, espérons-le, agréables, à réaliser pour la chambre de bébé ! Il faudra aussi vous inscrire à un cours de préparation à l’accouchement et élaborer votre projet de grossesse. Toutefois, n’oubliez pas de vous poser la question de l’alimentation de votre bébé après sa naissance.

Pregnant mums conversing in a group intervention

La plupart des femmes savent parfaitement que le lait maternel et l’allaitement présentent de nombreux avantages pour elles et pour leur bébé. Mais peut-être avez-vous entendu des histoires qui vous font vous interroger, de sorte que vous ne savez pas si vous voulez vraiment allaiter. Certaines jeunes mamans rencontrent des difficultés lorsqu’elles commencent à allaiter. C’est pourquoi nous avons décidé de partager avec vous des astuces d’allaitement dans cet article. Il y a des choses qui sont bonnes à savoir dès que vous êtes enceinte. Nous espérons que ces conseils vous donneront confiance et vous rassureront.

Que puis-je faire pour me préparer à l’allaitement pendant la grossesse ?

  • Les seins changent pendant la grossesse, ce qui est tout à fait normal. La forme et la taille des seins et des mamelons changent pendant la grossesse, tout comme la pigmentation (couleur) de l’aréole. Les seins de certaines femmes grossissent considérablement pendant la grossesse. D’autres ne constatent un changement qu’après la naissance de leur bébé.1 Les femmes ont toutes des seins différents. La taille n’a pas vraiment d’importance pour ce qui est de la production de lait. Bien évidemment, nous produisons toutes des volumes de lait différents à différents moments de la journée, de sorte que les bébés ont toujours la possibilité de boire ce dont ils ont besoin. Ne vous inquiétez pas si les femmes qui fréquentent votre cours de préparation à l’accouchement ont des seins plus volumineux ou plus petits ou différents des vôtres. C’est tout à fait normal. La nature est ainsi faite. Si nous étions toutes les mêmes, ce serait tout de même ennuyeux ! Toutefois, si la croissance, la forme ou la taille de vos seins vous inquiètent, n’hésitez pas à en parler à votre sage-femme ou à votre médecin ou à prendre contact avec une consultante en lactation pendant la grossesse.
  • Il est possible que du colostrum s’écoule déjà de vos seins au deuxième trimestre, mais ne vous inquiétez pas si ce n’est pas le cas, car nous sommes toutes différentes. Certaines femmes auront des fuites, d’autres non. Soyez certaine que vos formidables hormones de grossesse vont permettre à votre joli bébé de grandir, mais aussi à vos seins de produire le colostrum.
  • Assurez-vous d’avoir un soutien-gorge d’allaitement et de maternité confortable offrant un bon maintien. C’est essentiel tant pour la grossesse que pour l’allaitement.
  • Si vous constatez que vos mamelons sont plats (s’ils ne pointent pas vers l’extérieur même lorsqu’ils sont stimulés) ou s’ils sont ombiliqués (pointés vers l’intérieur), ne paniquez pas ! Toutes les femmes ont des seins différents et, rassurez-vous, la plupart des bébés n’ont aucune difficulté à téter. Toutefois, certains bébés peuvent avoir besoin d’un coup de pouce au début. Si vos mamelons sont ombiliqués ou plats, il est recommandé d’en parler à votre sage-femme ou à votre spécialiste de l’allaitement pendant la grossesse.
  • Rejoignez un groupe de soutien à l’allaitement pour parler avec d’autres femmes allaitantes. Il peut s’agir d’un groupe de discussion en ligne ou d’une formation organisée par votre sage-femme ou encore d’une association consacrée à l’allaitement près de chez vous. Le soutien entre mamans est essentiel et il est toujours bon d’avoir des astuces et d’obtenir un soutien et des conseils pratiques de la part d’autres mamans qui ont fait l’expérience de l’allaitement.
  • Allaiter ailleurs qu’à domicile peut demander une certaine organisation, mais vous pouvez déjà vous renseigner : avant que bébé n’arrive, cherchez des endroits agréables et plaisants pour allaiter quand vous sortez. Il est possible que certains lieux autour de chez vous accueillent les mamans allaitantes à bras ouverts. N’hésitez pas à partager vos bons plans avec les autres si vous trouvez un lieu qui soutient l’allaitement et qui vous a accueilli chaleureusement pour allaiter ! Faites passer le message !
  • Enregistrez les numéros de téléphone de votre groupe de soutien et le lien vers votre groupe de discussion en ligne ou sur les réseaux sociaux dans votre téléphone ainsi que le numéro de téléphone de votre PMI pour les trouver rapidement en cas de besoin.
  • Échangez avec les membres de votre famille. Faites-leur savoir qu’il est important pour vous d’obtenir leur soutien, surtout pendant les premières semaines, mais aussi pendant les mois suivants, même si vous maîtrisez la situation ! Les femmes sont nombreuses à affirmer que le fait de pouvoir compter sur leur partenaire ou leurs amis qui les aident un peu plus dans les tâches domestiques ou leur permettent de prendre un peu de temps pour elles-mêmes est salutaire dans les débuts. Par exemple, un congélateur rempli de repas pour gagner du temps en cuisine lorsque vous avez vraiment faim et que bébé veut naturellement être nourri à ce moment précis, quelqu’un qui lance une machine pour vous ou même quelqu’un qui vient vous masser les épaules en douceur pendant l’allaitement peut être le plus beau « cadeau » qui soit. Même ce qui peut paraître insignifiant vu de l’extérieur peut faire toute la différence quand vous êtes une jeune maman. Il est très important et tellement plus simple d’en parler avec votre famille, vos amis et votre partenaire dès maintenant, pendant la grossesse, plutôt qu’après la naissance de bébé. Au cours des premières semaines, il est très probable que vous soyez très fatiguée et que vous passiez beaucoup de temps à nourrir bébé. Heureusement, cela est plus simple avec le temps et vous deviendrez plus efficace. Mais il peut être très utile de savoir que l’aide est à portée de SMS, voire même déjà prévue !
  • Des informations et accessoires d’allaitement qui pourraient s’avérer utiles :
    • Le numéro de téléphone de votre groupe de soutien à l’allaitement
    • De la crème pour mamelons, comme Purelan, pour hydrater vos mamelons et pour qu’ils soient en parfaite santé
    • Un coussin d’allaitement  sur lequel vous appuyer en position assise et/ou pour poser vos bras lorsque vous installez bébé pour l’allaitement
    • Des visites de membres de la famille proposant généreusement de l’aide (des repas, des corvées) avec les mains pleines de motivation, d’encouragement et de réconfort.
    • Soyez réaliste quant à ce que vous pouvez réaliser : prenez le temps de récupérer après la naissance, respectez votre rythme et n’oubliez pas de profiter de cette période de nouveauté et de transition vers votre nouveau rôle de maman. Prendre le temps de s’asseoir pour faire du peau-à-peau et de regarder son bébé dans les yeux n’est jamais une perte de temps. C’est là que nous vivons certains des plus beaux moments avec nos petits bouts de chou.
Références

1 Cox DB et al. Breast growth and the urinary excretion of lactose during human pregnancy and early lactation: Endocrine relationships. Exp Physiol. 1999; 84(2):421–434.

2 Wambach K, Spencer B, editors. Breastfeeding and human lactation. Sixth edition. Burlington Massachusetts: Jones & Bartlett Learning; 2021. 807 p