Effets physiologiques imprévus de la grossesse

La grossesse est une période magnifique, formidable, annonciatrice d’un changement de vie. Toutefois, il se pourrait que vous soyez confrontée à des modifications physiologiques imprévues (mais normales) qui peuvent rendre la grossesse inconfortable. Bien souvent, cela est dû au pic d’hormones dans votre corps qui se prépare à l’accouchement et à votre bébé qui occupe toujours plus de place.

Pregnant mum lying on the couch while looking tired with one hand on her baby bump

Si vous êtes inquiète ou si vous constatez des changements/symptômes physiologiques soudains, demandez conseil à votre sage-femme ou à votre médecin.

Voici quelques effets secondaires moins connus de la grossesse.

Troubles digestifs

Ce n’est pas ragoûtant, mais il est tout à fait normal d’avoir des troubles digestifs pendant la grossesse. La progestérone, également connue sous l’appellation « d’hormone de grossesse » influe sur les tissus mous et peut ralentir la descente des aliments dans le tube digestif pour passer de l’estomac aux intestins. Pendant votre grossesse, votre bébé grandit jour après jour dans votre ventre, ce qui peut entraîner des inconforts.

Brûlures d’estomac/indigestion

À mesure que votre bébé grandit, il se peut que vos portions de nourriture changent et que certains aliments (épicés, par exemple) vous dérangent ou vous causent des remontées acides au fond de la gorge. C’est à cause de la progestérone qui détend la valve entre l’œsophage et l’estomac, de sorte que des aliments partiellement digérés remontent depuis l’estomac.

Vous constaterez peut-être que certains aliments sont plus susceptibles de vous causer des brûlures d’estomac. Vous pouvez les éviter, si nécessaire. Pour atténuer les brûlures d’estomac, prenez le temps de manger, sirotez de l’eau ou du lait en mangeant et asseyez-vous en vous tenant droite après un repas. Si vous avez des inquiétudes, parlez-en à votre sage-femme ou à votre médecin, certains traitements pouvant soulager les brûlures d’estomac.

Selles

Il est normal que la fréquence des selles évolue. Certaines femmes constatent même que leurs selles changent : plus fermes ou plus molles, plus ou moins fréquentes. Encore une fois, cela peut évoluer durant la grossesse. La constipation est relativement fréquente chez la plupart des femmes enceintes, ce qui peut parfois être dérangeant. Parlez-en à votre sage-femme ou à votre médecin : peut-être qu’une alimentation plus riche en fibres ou du jus de poire ou de prune pourraient aider à ramollir les selles ou peut-être vous recommandera-t-on un autre laxatif. En maintenant un certain niveau d’activité, en pratiquant la marche, le yoga ou la natation à petite dose, vous vous faites du bien, ce qui est bénéfique pour votre corps et votre esprit. Parlez à votre médecin ou votre sage-femme qui sauront vous conseiller si vous ressentez des douleurs ou s’il y a du sang dans vos selles.

Hémorroïdes

Certaines femmes souffrent d’hémorroïdes (inflammation des veines à l’intérieur ou autour de l’anus) qui peuvent provoquer des démangeaisons, être douloureuses et gêner l’évacuation des selles. Les femmes qui souffrent de constipation peuvent peiner à aller à la selle et constater la présence d’un peu de sang frais à l’essuyage. Parlez-en à votre sage-femme ou à votre médecin qui vous rassurera et vous prodiguera des conseils. Il ou elle pourrait conseiller un traitement médicamenteux à certaines femmes pour les soulager.

Un régime alimentaire sain, riche en fibres, en légumes et en fruits peut aider à atténuer la constipation et les hémorroïdes. Restez hydratée en buvant suffisamment d’eau (votre urine doit être de la couleur de la paille) et maintenez une activité physique.

Peau sèche, éruptions et décoloration

Gardez à l’esprit que votre peau est l’organe le plus étendu de votre corps. Rien d’étonnant à ce qu’il subisse des transformations pendant la grossesse ! Vous pourriez souffrir d’acné, avoir la peau sèche ou rugueuse à certains endroits ou une pigmentation sombre sur le visage et le buste. Il est aussi très courant de constater que des poils poussent sur le ventre, les joues, les bras et à d’autres endroits. Quelque mois après la naissance de votre bébé, il est probable que cette nouvelle pilosité disparaisse en même temps que les hormones de grossesse.

Consultez votre professionnel de santé

Même si certaines femmes se sentent effectivement bien pendant la grossesse, avec une peau rayonnante et une énergie débordante, ce n’est pas le cas de tout le monde. Si votre corps est mis à rude épreuve par votre grossesse ou si vous vous sentez stressée ou anxieuse, mieux vaut parler de vos sentiments à votre sage-femme ou à votre médecin. Les professionnels de santé rencontrent de nombreuses femmes qui ressentent ces émotions et ils sont formés pour vous proposer des stratégies qui vous aideront à faire face et à vous sentir mieux. Certaines femmes auront intérêt à prendre conseil auprès de certains spécialistes. Encore une fois, votre sage-femme ou votre médecin sera en mesure de vous orienter vers la bonne personne ou de vous indiquer des ressources en ligne appropriées. N’ayez jamais peur d’aborder le sujet. Pendant la grossesse, il est assez courant de passer par des phases où l’on ne se sent pas au meilleur de sa forme et au top à chaque instant. C’est tout à fait normal. Toutefois, si vous vous sentez mal en permanence, votre professionnel de santé est là pour vous aider à traverser cette période difficile.

Références

1 Wambach K, Spencer B, editors. Breastfeeding and human lactation. Sixth edition. Burlington Massachusetts: Jones & Bartlett Learning; 2021. 807 p.